Témoignages

Prendre un baluchon,
Partir vers Compostelle ou Lhassa,
Affronter les aléas du temps et du chemin,
S'ouvrir à tous les possibles.
Notre "Baluchon" avance à pas comptés depuis cinq ans. Il va à la rencontre d'enfants différents, de leur famille.
Il leur apporte aide, soutien éducatif, par un accompagnement professionnel.
Merci à Anne-Catherine de m'avoir permis de faire un bout de chemin avec ce merveilleux "Baluchon".

Edith Fellay

Blog de Jonathan

Jonathan a travaillé cette année sur la réserve de Poutafontana en collaboration avec des classes d'adaptation de Sion. Leur travail est sur poutafontana.blog.ecolevs.ch Si vous désirez découvrir les photos de Jonathan, allez-y, visitez le site...

 

"Le Baluchon", petit paquet ouvert au gré du temps et des rencontres...

Une fois par semaine et même davantage, "le baluchon" est un cadeau offert aux familles ayant un enfant handicapé à la maison. Ce sont quelques heures de respiration en dehors des murs de l'institution, en dehors du tourbillon familial.

Anne-Catherine Bruchez, éducatrice sociale, connaît bien son métier. Elle s'adapte aux besoins spécifiques de chaque famille, de chaque enfant et de son organisation propre. Munie de sa belle sensibilité, Anne-Catherine apporte à notre fils des éléments nouveaux. Il se réjouit de la retrouver et de passer avec elle un moment de détente aux Bains de Saillon ou de ressentir les vibrations d'une musique rythmée à la maison.

"Le baluchon" d'Anne-Catherine est rempli de trésors: le partage, la compréhension, la confiance et la bonne humeur qui font tomber bien souvent les limites du handicap.

Evelyne Rivat Métrailler

Lit à baldaquin...

Je fais de la sculpture et de la peinture et depuis quelques années, je désirais participer à la création de décors de théâtre. Je me suis donc annoncée à l'Atelier-Théâtre de ma région.

Un jour, je reçois un téléphone d'une amie éducatrice me proposant de vivre avec elle une expérience particulière: créer une partie des décors avec elle-même et un jeune homme autiste. Elle n'était pas très bricoleuse, mais se réjouissait de collaborer avec moi et d'être mon élève...

Je dois dire que ma première réaction a été une certaine appréhension: non seulement, je n'ai jamais créé de décors, mais en plus, je vais devoir guider deux personnes, dont une avec un handicap. Comment vais-je m'y prendre?

Notre but a été de monter un lit à baldaquin pour le roi louis XIV, acteur principal de la pièce. Nous avons contacté un apprenti charpentier avec lequel nous avons préparé le bois. Puis, j'ai imaginé le peindre avec du brou de noix, peinture naturelle et non toxique. Nous avons ensuite vissé les différentes parties et préparé le tissu que nous avons fixé à l'aide d'agraphes. J'ai, à chaque étape, réfléchi à une manière simple de travailler pour permettre à ce jeune autiste de participer activement.

Au final, je suis fière non seulement du résultat, mais aussi de la manière dont s'est déroulé le travail. J'ai pu être dans l'action, ce qui me correspond tout à fait, et l'éducatrice a été dans la relation et la mise en place du cadre dans lequel le jeune avait besoin d'être.

Belle expérience qui s'est terminée par un beau spectacle partagé avec des acteurs entousiastes et un public chaleureux...

C.P.

Le rêve de Jonathan...

Le rêve de Jonathan était d'inviter des copains pour son anniversaire. Il a choisi avec son enseignant ceux qu'il désirait inviter, a ensuite créé des cartes d'invitation qu'il a distribuées à chacun. Sa maman s'est chargée du gâteau et l'éducatrice, des activités à vivre ensemble.

La fête fut belle et Jonathan... heureux.